Le Parisien Etudiant   Imprimer cette page
Parcoursup : 9500 lycéens en attente de places, en hausse par rapport à 2019
Environ 585 000 lycéens ont eu une proposition d’admission sur la plateforme universitaire. Mais les recalés sont bien plus nombreux cette année.
Environ 585 000 lycéens ont eu une proposition d'admission sur la plateforme universitaire Parcoursup mais 9500 restent toujours en attente de places, soit plus que l'an dernier où ils étaient 6000, a annoncé vendredi la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal.

Ces 585 000 lycéens représentent « 88,2 % » des lycéens inscrits sur la plateforme, a précisé la ministre sur franceinfo, quelques heures avant la fin de la phase principale de Parcoursup qui s'achève à minuit. La réussite au bac a cette année connu un taux record, dans un contexte sanitaire particulier.

« Depuis le 8 juillet, nous appelons tous ceux qui n'ont pas de proposition et nous accompagnons actuellement 9500 lycéens qui n'ont pas de proposition », a précisé Frédérique Vidal à l'antenne de la station. L'année dernière, à la même période, environ 6000 lycéens s'étaient retrouvés sans affectation.
Places supplémentaires dans certaines filières

« Nous avions anticipé cette vague puisque l'ensemble des lycéens sont inscrits sur Parcoursup avant le baccalauréat et que des propositions leur sont faites avant qu'ils obtiennent leur baccalauréat », a ajouté la ministre.

Pour absorber le flux de bacheliers sans affectation, Frédérique Vidal a annoncé la création de places supplémentaires dans certaines filières. « Nous avons ouvert des places dans les filières les plus demandées », a-t-elle assuré. Il s'agit des « filières de BTS avec plus de 3000 places », des « filières sanitaires et sociales », ou encore des « filières paramédicales comme dans les écoles d'infirmières qui sont pilotées par les régions ».

LIRE AUSSI > Parcoursup : pourquoi des étudiants voient leurs vœux archivés

Le gouvernement va aider les régions à financer ces places supplémentaires « de manière à ce que chacun ait une place à la rentrée », a encore promis la ministre. « C'est vraiment l'ambition de tout le gouvernement. Le Premier ministre et le président l'ont rappelé. Il faut trouver une solution pour les jeunes dans cette année très compliquée », a-t-elle martelé.

Consultez aussi :

Bac 2020 : face au taux de réussite record, «3000 places supplémentaires de BTS»
Résultats du Bac
Retour au dossier Parcoursup

Par LE PARISIEN - Le 18.08.2020