Accueil > Montpellier > Se Loger > Logement étudiant : le parcours du combattant...

Se Loger

Logement étudiant : le parcours du combattant est en marche !

Surfaces minuscules, loyers hors de prix... Les étudiants n'ont plus que quelques semaines pour trouver un toit. Un parcours du combattant.

Exigences des propriétaires, loyers exorbitants, surfaces réduites. Après le stress des examens, les étudiants ont une ultime épreuve à braver avant de profiter des douceurs de l’été : trouver un toit pour septembre. Dernière ligne droite, mais non la moindre, dénicher un appartement pour ses années d’études relève du casse-tête.

« La sélection est plus forte que pour le concours de médecine, s’indigne Fabien, étudiant en médecine à Paris. Cette semaine, j’ai eu une visite collective pour une chambre de 10 m2 à 780 € par mois dans le VIe arrondissement, nous étions 54 à attendre. C’est du délire ! »

Mensonges et système D

Comme ils sont confrontés à une concurrence de plus en plus féroce, il n’est pas rare que les postulants soient obligés d’enjoliver leur dossier, voire de mentir. Cécile, étudiante en deuxième année à l’Ecole du Louvre, raconte comment elle en est arrivée à vivre dans l’illégalité. « Nous étions trois à chercher, toutes avec de bons dossiers et sûres de trouver un endroit rapidement, raconte cette jeune fille de 20 ans. Pourtant, nous avons essuyé plus de dix refus. En attendant, nous squattions chez une amie. Trois dans 20 m2 ! Un jour, un agent immobilier nous a ri au nez en disant que les dossiers de trois colocs ne passaient jamais. Comment pouvait-on le savoir ? »
A partir de ce jour, Cécile, Malika et Léa décident de postuler à deux en prenant soin de choisir les parents médecins et cadres « pour rassurer les propriétaires ». Aujourd’hui, elles sont installées dans 75 m2 à Paris pour un loyer de 1500 €. Le bail est au nom de Cécile et Léa. Elles risquent l’expulsion si le bailleur démasque la troisième.

Pour Stéphane, étudiant en droit, impossible de débourser une telle somme. « Alors, pendant trois mois, avant de trouver un logement et un travail fixe, j’ai dû expérimenter le système D : dormir dans ma voiture en plein Paris. Une galère infernale. »
Arrivé dans la capitale, ce jeune homme de 21 ans ne connaissait personne. Recalé aux portes des cités U, il enchaîne les petits boulots pour payer ses frais. Mais, sans salaire stable, impossible de prétendre à un logement dans le privé. « Le pire c’était la honte. Je n’étais pas assez pauvre pour la cité U et pas assez riche pour les propriétaires. Je n’allais nulle part », raconte-t-il, ému.

Consultez nos petites annonces de logement sur notre site
Toutes les possibilités de logement étudiant

Vivre dans un conteneur ? Éprouvant !

Fin des examens à la cité universitaire A Docks, dans le quartier sud du Havre (Seine-Maritime). Aurore s’apprête à fermer la porte de sa chambre pour deux mois d’été. « Je ne suis pas pressée de revenir, déclare- t-elle d’un ton grave, tout est moisi ici. Regardez,mes vêtements puent ! » Ouverte en septembre 2010, la cité universitaire A Docks du Havre a la particularité d’être conçue en conteneurs de 25 m2 empilés sur trois étages. Un moyen de logement pas cher venu des Pays-Bas. En un an, les étudiants ont essuyé les plâtres et accumulé les galères. « Le vrai problème, c’est l’isolation, explique Marie, étudiante en IUT, le froid, le chaud, tout est amplifié. L’humidité s’infiltre. C’est un bouillon de culture. » En effet, plusieurs matelas ont dû être remplacés cet hiver parce qu’ils étaient moisis. Les peintures s’écaillent et les douches fuient. Pour Lila, passe encore pour l’isolation thermique, mais le bruit des camions « rend dingue quand on révise ». Sa chambre se décline dans les tons rose et orange. Au milieu des bougies et des cadres photo, un casque antibruit trône sur le bureau. « C’est pour avoir la paix ! Regardez, ça tremble quand un camion passe. »

Mais le loyer est de 305 €
Située sur la route des docks du Havre, premier port français pour le commerce extérieur, la cité universitaire voit défiler le ballet incessant des camions de marchandises. Outre le bruit, les ports ne sont pas non plus réputés pour leur sécurité. Les filles s’organisent donc pour rentrer en groupe afin d’éviter les mauvaises rencontres. En dépit de ces problèmes, la majorité des étudiants a décidé de rester l’année prochaine. « On paye 305 € pour 25 m2 avec douche, toilettes et cuisine individuelles. Dans les autres cités U, tout est collectif et la chambre fait 9m2.Même avec les camions et le moisi, je préfère avoir mon espace », conclu Lila avant de prendre la route des vacances.

Cinq conseils pour trouver un logement étudiant !

Brice Boullet est fondateur du site Location-étudiant.fr , premier site français sur le logement étudiant (notre partenaire de la rubrique logement étudiant). Voici ses cinq conseils destinés aux étudiants à la recherche d’un toit.
1. S’y prendre le plus tôt possible. Ne pas faire l’erreur d’attendre mi-août pour lancer ses recherches. Beaucoup de propriétaires déposent leur annonce dès juin pour un bail en septembre. En août, les prix augmentent en même temps que la demande.
2. Soigner le premier contact avec l’agence ou le propriétaire. Arriver avec un dossier déjà complet, être bien habillé, être ponctuel ne sont pas des détails. Il faut que le propriétaire ait confiance en son futur locataire pour lui confier son appartement.
3. Ne pas sous estimer le coût de l’installation. Le dépôt de garantie, les frais d’agence, l’assurance habitation, le déménagement, les achats de mobilier. La facture du premier mois peut s’avérer salée. Il faut prévoir suffisamment pour éviter les mauvaises surprises.
4. Le prêt à l’installation. Se renseigner dans la banque à côté de votre école ou université. L’étudiant ne bénéficiera pas de tarifs préférentiels dans une autre agence que celle à côté de son lieu d’études, même appartenant au même groupe.
5. Pour les cités U. Si votre dossier n’a pas été accepté en juin, il ne faut pas hésiter à faire une nouvelle demande en août pour bénéficier des désistements.


Consultez nos petites annonces de logement sur notre site
Toutes les possibilités de logement étudiant
Les résidences étudiantes

Réagir sur le Forum Se loger

Contact
27.06.2011

Retour au dossier Se loger
Se loger : Logement étudiant : le parcours du combattant est en marche ! : Imprimer
Derniers articles "Se loger"

Se loger : consultez aussi...

orientation
La Maison des Générations : étudiants et retraités vont vivre ensemble

La Maison des Générations : étudiants et retraités vont vivre ensemble

Ne dites par « résidence  intergénérationnel », ça, c’était le XX e siècle. Parcourez plutôt la Maison des Générations, première expérience de cohabitation entre jeunes travailleurs et personnes âgées a Paris.

Le Dossier Social Étudiant (DSE) : pour demander une bourse et un logement étudiant

Le Dossier Social Étudiant (DSE) : pour demander une bourse et un logement étudiant

Le dossier social étudiant est la procédure qui vous permet de demander une bourse d'étude et/ou votre logement social étudiant, par internet, sur le site www.cnous.fr, à remplir avant fin avril.

Réussir sa colocation à l'étranger

Réussir sa colocation à l'étranger

A l'étranger, la colocation permet de baisser les coûts liés au logement mais aussi de continuer à pratiquer une langue étrangère chez soi... voici nos conseils pour que l'auberge espagnole puisse bien se dérouler !

Emménagement mode d'emploi !

Emménagement mode d'emploi !

Un toit sur la tête, des équipements de qualité, et tout ça sans se ruiner, c’est l’objectif de nombreux étudiants et parents. Tour de piste des bons plans et des pièges à éviter !

Logement : le classement des villes les plus chère d'Europe pour se loger

Logement : le classement des villes les plus chère d'Europe pour se loger

Paris est la ville la plus chère de France pour se loger... certes, mais par rapport à ses voisins européens, elle se place aussi parmi les plus chère juste derrière Londres et Moscou. Berlin est deux fois moins cher que Paris !

Retraités et étudiants font maison commune

Retraités et étudiants font maison commune

Témoignage de colocation intergénérationnelle : Mathias, 20 ans, étudiant en école d’ostéopathie, située à Lognes vit avec 2 retraités et partage leur quotidien !

MONTPELLIER / CHANGER DE VILLE



COLOCATION : PETITES ANNONCES

Je cherche une colocation
J'ai un appartement
appartager

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.

Sites du Groupe Amaury

Paris Job France Football L'equipe ASO Velo magazine Journal du Golf