En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Montpellier > Orientation > Formation > Alternance

Alternance. Faire ses gammes à Londres ou Berlin

Suivre un cursus en apprentissage à l'étranger est possible. En pratique, les écoles restent peu nombreuses à proposer de l'alternance hors Hexagone

formation alternance Alternance. Faire ses gammes à Londres ou Berlin Suivre un cursus en apprentissage à l'étranger est possible. En pratique, les écoles restent peu nombreuses à proposer de l'alternance hors Hexagone Voyage à l'étranger, étudier à l'étranger, alternance à l'étranger, stage à l'étranger, alternance en europe

Crédit photo : Fotolia

Préparer le départ d’un apprenti à l’étranger n’est pas impossible mais l’entreprise d’accueil doit surmonter deux difficultés. D’une part, il faut accepter de se séparer de son alternant pendant quatre ou cinq mois pour le mettre à disposition d’une de ses succursales, d’une filiale voire d’une entreprise cliente. D’autre part, il faut financer le séjour du jeune. CentraleSupélec a fait le saut : « Nous nous appuyons sur notre réseau d’entreprises partenaires, explique Géraldine Aude, responsable alternance, car elles connaissent nos exigences. Elles accueillent près de 75 % de nos alternants ». Chaque année, 25 élèves ingénieurs font ainsi l’expérience de la vie en entreprise à Berlin, Amsterdam, Copenhague ou Londres. « Cela leur apporte énormément. Ils découvrent une autre culture et gagnent beaucoup en maturité », constate-t-elle.

Départ dans une filiale


Encouragées fortement par la Commission des titres d’ingénieur (CTI) à « rendre obligatoire » les séjours en entreprises au-delà de nos frontières, les écoles d’ingénieurs s’y mettent peu à peu. À l’école des Mines Nancy, les apprentis ingénieurs en spécialité ingénierie de la conception doivent effectuer des missions d’une durée totale de dix semaines à l’étranger. Plusieurs choix s’offrent alors à l’entreprise d’accueil. Elle peut confier à l’apprenti une mission chez un de ses clients à l’international ou le faire travailler sur l’un de ses sites en Europe ou ailleurs. Les PME qui n’ont pas forcément cette possibilité peuvent trouver en revanche une entreprise tierce pour accueillir l’alternant. « Elles comprennent très bien l’intérêt de l’élève et trouvent généralement des solutions pour lui permettre de partir », constate Arnaud Delamézière, administrateur provisoire de l’Institut supérieur d’ingénierie de la conception.

Mission de prospection


La formule proposée par Rennes School of Business est un peu différente. Les apprentis du master Programme grande école profitent du semestre qu’ils doivent passer dans une université étrangère en Chine, en Russie ou aux États-Unis, par exemple, pour réaliser un travail de veille ou de prospection pour leur employeur. « Le parcours à l’étranger est totalement intégré dans le cursus et a été construit avec nos entreprises partenaires. Loin d’être vécu comme une contrainte, le départ de l’apprenti est considéré comme une valeur ajoutée pour l’entreprise », explique Olivier Aptel, directeur de l’école.
Du côté des universités, depuis la rentrée 2016, Paris Dauphine a innové en créant une double licence franco-allemande en apprentissage avec la Duale Hochschule Baden-Württemberg de Mannheim. Le principe est simple : les étudiants passent les trois premiers semestres en Allemagne et les trois derniers en France en suivant le rythme de trois mois de formation académique puis trois mois en entreprises. Au cours des périodes successives d’alternance, les apprentis peuvent être affectés dans différentes équipes et différentes implantations, en France comme en Allemagne mais aussi dans un autre pays étranger. Seule condition : celle de respecter la réglementation de l’apprentissage et du droit du travail français.

650 000 apprentis et jeunes Européens en formation professionnelle devraient bénéficier d’une aide à la mobilité d’ici à 2020, selon l’objectif que s’est fixé Erasmus+.

Nathalie Tran

Focus


Financer son séjour à l’étranger

Les écoles qui pratiquent l’apprentissage à l’étranger passent généralement un accord avec l’Agence Erasmus+. L’alternant bénéficie dans ce cas de la bourse Erasmus+ (ex-bourse européenne Leonardo) qui prend en charge les frais de voyage, le soutien linguistique ainsi que les frais d’hébergement et qui varie selon le pays d’accueil. À titre d’exemple, pour une période de 15 jours, elle s’élèvera à 606 € pour un départ en Allemagne et de 1 070 € pour l’Irlande. Pendant le séjour l’apprenti reste salarié de l’entreprise française et sa paye est maintenue. Les boursiers, quant à eux, continuent de percevoir leur aide sur critères sociaux du Crous en parallèle.
Les conseils régionaux financent également la mobilité des apprentis. Il est conseillé de se renseigner auprès d’eux pour connaître leurs modalités d’aides aux apprentis.


Cahier spécial Alternance : consultez aussi


Etudiant-salarié, un statut à part
Mode d’emploi pour signer un contrat avec l’entreprise
Une méthode de plus en plus convoitée par les bac + 4/5
Interview : Pourquoi l’apprentissage faiblit-il en France ?
Ingénieur-apprenti, pour les classes prépa aussi
Le secteur tertiaire, grand amateur d’apprentis
École-entreprise : un duo gagnant pour l’emploi
Témoignages d'apprentis : ils l’ont fait et ne regrettent rien
Alternance - Faire ses gammes à Londres ou Berlin
Les entreprises créent leurs classes : adaptées à leurs besoins.
→ Bons plans avec la FFBDE : musique, sorties, high-Tech...
Bilan des 20 ans du 4L Trophy : « Une générosité débordante ! »


Réagir sur le Forum Alternance

LE PARISIEN
19.04.2017

Retour au dossier Alternance
Alternance : Alternance. Faire ses gammes à Londres ou Berlin
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Alternance : consultez aussi...

orientation
Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

La formule a trouvé sa place dans les écoles de commerce. Pour les étudiants, c’est avoir un pied dans l’entreprise et pouvoir mettre en application les apprentissages théoriques.

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

François Hollande avait fixé l’objectif de 500 000 apprentis. Mais en 2016, seuls 405 000 élèves ont signé un contrat leur permettant de suivre une formation tout en travaillant dans leur domaine.

Alternance. La recherche d'un contrat : ce n'est pas si simple

Alternance. La recherche d'un contrat : ce n'est pas si simple

Nous avons suivi hier Arnaud et Antoine, des jumeaux en recherche d’un contrat de professionnalisation, au forum de l'alternance.

Alternance. Témoignages d'apprentis : ils l'ont fait et ne regrettent rien

Alternance. Témoignages d'apprentis : ils l'ont fait et ne regrettent rien

Anthony, Yasmine et Emma ont fait le choix de l'alternance pour donner un sens à leur apprentissage théorique en gérant des projets concrets

Alternance. Mode d'emploi pour signer un contrat avec l'entreprise

Alternance. Mode d'emploi pour signer un contrat avec l'entreprise

Sans entreprise, pas de contrat en alternance. Trouver un employeur est donc une étape qui demande anticipation, organisation et persévérance

L’apprentissage : enjeu individuel et collectif

L’apprentissage : enjeu individuel et collectif

Point de vue : Olivier Faron, administrateur général du Cnam

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ENGDE - Ecole supérieure de gestion et expertise comptable
Etablissement d'enseignement supérieur privé spécialisé depuis 1965 dans...
Euridis Business School - Paris Lyon Toulouse
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.